Panel 23 – Fabriques mémorielles (salle 244E)

Comme dans d’autres régions du monde, mémoire et histoire sont articulées et recomposées à différentes échelles sur le continent africain. Elles sont associées à des objectifs politiques, économiques et sociaux diversifiés, qui font aussi écho aux enjeux de légitimation politique des Etats-nations. De la « fabrique des grands hommes » aux processus de reconstruction de la mémoire des conflits, en passant par un retour de la mémoire coloniale qui oscille entre rejet et nostalgie, l’histoire est réinterprétée, hybridée et frôle souvent la fiction. Ce panel transdisciplinaire propose d’interroger les constructions mémorielles selon différents angles. Il s’agira par exemple de décrire et d’expliquer la façon dont l’histoire se mythifie, l’évènement entre dans la légende et la personne historique devient héroïque. Quels sont les acteurs de ces processus, les outils qu’ils mobilisent, les arènes dans lesquelles ils se déploient, ou encore l’impact politique, médiatique ou culturel de ces récits ? On s’intéressera également au traitement actuel des matérialités du passé qui informe sur la transformation des pratiques, des représentations et des discours dans les processus historico-mémoriels et la circulation des savoirs. Nous questionnerons enfin la position du chercheur face à ces enjeux de mémoire : comment observer et analyser les réécritures de l’histoire et comment rendre compte de leur imbrication et de leur circulation ?

Isabelle Denis (Université Paris-Sorbonne)
« Mayotte, entre construction d’une mémoire et appropriation de son histoire »

Pierre Leroux (CERC, THALIM, Université Sorbonne Nouvelle)
« Le rêve des autres, représentations des deux premières Chimurenga dans l’oeuvre de Dambudzo Marechera »

Simon Ngono (GRESEC, Université Grenoble Alpes) & Charles Le Grand Tchagnéno Téné (LIP, Université Grenoble Alpes)
« La presse camerounaise et la construction de la représentation sociale du martyr »

Discutant(e)s :
Maria Benedita Basto (CRIMIC, Université Paris-Sorbonne)
Marie-Aude Fouéré (IMAF, EHESS)


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *