Panel 18 – Lieux de sociabilité et “jeux de société” dans l’espace urbain (salle 244E)

De la fête familiale à la mobilisation politique, les pratiques de la relation à autrui peuvent être plus ou moins marginales ou formelles. Ce panel propose d’aborder les villes africaines sous l’angle de la sociabilité au sens large, en tenant compte de la pluralité de formes que peut revêtir le lien social, pour interroger la capacité des modes de sociabilité urbains à créer un sentiment d’appartenance à la ville. Les communications s’intéresseront à la façon dont les différentes formes de sociabilité rythment la vie urbaine et regroupent des acteurs selon des dynamiques relationnelles multiples (familiales, culturelles, associatives, amoureuses, récréatives, professionnelles etc.). Ce panel interroge les pratiques de la sociabilité, leurs modes relationnels, leurs temporalités, et ce qu’elles disent de l’urbain. De la relation de quartier aux réseaux sociaux de la mégapole, comment les stratégies citadines de formation et d’intégration d’espaces de rencontres (privés, publics, appropriés de façon plus ou moins permanente) reconfigurent-ils la ville ? En étudiant la façon dont les individus et les groupes s’appuient sur leurs pratiques de sociabilité pour se positionner, entre eux, et dans la ville, ce panel s’ouvrira ainsi à une discussion des dynamiques d’inclusion et d’exclusion en contexte urbain.

Sana Benbelli (LADSIS, CM2S, Université Hassan II, Casablanca)
« Les Cafés des quartiers populaires de Casablanca : nouveaux lieux de sociabilité féminine »

Jean-Pierre Kila Roskem (Université de N’Djamena)
« Les nouveaux espaces urbains de vitalité relationnelle : les clubs d’amateurs et lieux d’écoute de musique à N’Djamena (Tchad) »

Jean-Baptiste Lanne (LAM, Sciences Po Bordeaux)
« “La vie de compound”. Étude des jeux quotidiens de sociabilité dans un espace sous surveillance »

Sebastian Prothmann (Université Goethe, Francfort)
« ‘Opportunistic waiting’ and ‘BaayFaalism’. Eclectic situatedness and dexterous tactics to be-in-the-world among young men stuck in temporary immobility in Pikine, Senegal »

Discutant(e)s :
Jean-Luc Martineau (CESSMA, INALCO)
Didier Nativel (CESSMA, Université Paris Diderot)


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *