Panel 8 – Gestion foncière : mode d’accès et d’appropriation du sol en milieux ruraux et urbains 1 (salle 244E)

La question foncière constitue un champ d’étude particulièrement riche pour les sciences sociales car elle cristallise les enjeux de pouvoir qui traversent des sociétés dans un contexte de pression démographique où l’espace se fait souvent rare. Par le biais de marchés ou de négociations, les acteurs s’approprient l’espace, mettant en jeu des processus de régulation où les sphères formelle et informelle peuvent être imbriquées. Les acteurs développent des stratégies et mobilisent des réseaux, alimentant ainsi des rapports de pouvoir, des situations conflictuelles et entraînant souvent un contournement et/ou une superposition des normes et des droits en vigueur dans les espaces. Ce panel s’intéresse, sous un angle pluridisciplinaire, aux modalités d’accès, de valorisation et d’usage du sol considérés comme plus ou moins légitimes, en fonction de facteurs économiques, politiques, sociaux, etc. Les communications peuvent également porter sur les modes de régulation, plus ou moins violents de ce système foncier (tels que des « déguerpissements »). Nous encourageons les communications portant sur les inégalités d’accès et d’occupation du sol et sur les nouvelles pratiques qu’engendrent ces inégalités (les constructions en zone non ædificandi par exemple). Qu’advient-il des habitants en marge du marché foncier formel, des citadins marginaux aux sans-terres ?

Khalilou Lahi Diagana (ESO-Caen, Université de Caen)
« L’habitat illégal, accès à l’eau et à l’assainissement : des quartiers oubliés par les autorités ? L’exemple des gazra de Nouakchott (Mauritanie) »

Momar Diongue (IPDSR, Université Cheikh Anta Diop)
« La production foncière publique locale à l’épreuve de la participation communautaire : cas de la commission villageoise dans le lotissement d’extension des collectivités locales périurbaines (Diamniadio, Sangalmkam et Yène) et l’agglomération dakaroise »

Thomas Maillard (Université Paris 8 Vincennes-Saint-Denis)
« Vivre et cultiver sur des micro-polders à Saint-Louis (Sénégal) »

Chloé Violon (LESC, Université Paris Ouest Nanterre La Défense) & Félix Watang Zieba (Université de Maroua)
« Evolution des pratiques foncières chez les Tupiri au Nord Cameroun : entre conflits et fonciers intrafamiliaux et expansion territoriale »

Discutants :
Olivier Iyébi Mandjek (Fondation Paul Ango Ela, Yaoundé)
Amandine Spire (CESSMA, Université Paris Diderot)


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *